Tout savoir sur la vodka : son histoire

Qu'est-ce que la vodka ? 

La vodka est une boisson alcoolisée distillée, dont il existe différentes variétés. 

Elle est principalement fabriquée à partir d'eau et d'éthanol, élaboré à partir de presque tout ce qui a une forte teneur en amidon ou en sucre (céréales, légumes, fruits... etc.). La vodka a un taux d'alcool minimum de 37,5% alc. dans l'Union Européenne, et 40% alc. aux États-Unis.

Les origines de la vodka

Nées dans les années 700 entre la Russie et la Pologne, les premières vodkas étaient des boissons brutes, élaborées à partir de vins amers et de bières puissantes, titrant entre 25 et 35% alc. Originellement utilisée pour traiter les blessures et pour être consommée comme médicament, le spiritueux n'étaient pas particulièrement propre à la consommation pure :  on l'aromatisait avec des fruits frais, des herbes et du miel pour en masquer le goût.  

En 1174, la Vyatka Chronocle fait la première mention d'une distillerie russe spécialisée dans la vodka. Celle-ci produisait un spiritueux à des concentration plus élevées, ce qui donnait une boisson beaucoup plus proche de ce que nous connaissons aujourd'hui. 

Au cours des années 1400, les Polonais ont cessé de considérer la vodka uniquement comme un ingrédient médical et ont commencé à la consommer pour son usage récréatif. En 1546, le roi Jan Olbracht décrète que tous les Polonais peuvent fabriquer de la vodka, à condition de payer leurs impôts : bon marché à produire, elle devient naturellement l'alcool des classes ouvrières en Pologne. Cette loi a rapidement été modifiée et limitée à la noblesse lorsque cette consommation est devenue incontrôlable !

Également troublé par l'impact que la vodka avait sur son peuple, le tsar Alexandre III décida d'agir. Tout d'abord, il impose un monopole d'État sur la production et la vente des boissons alcoolisées, ce qui participe à améliorer la santé publique et d'enrichir l'État russe. De plus, il décide d'améliorer la qualité de la vodka en engageant le célèbre chimiste russe Dmitri Mendeleev (inventeur du fameux tableau périodique des éléments !). Autour des années 1800, on commence ainsi à voir des améliorations de consistance, de pureté et de goût.

La popularité de la vodka en Occident

L'Occident commence à voir apparaître la vodka au début des années 1900, époque à laquelle de nombreux Russes ont fui leur pays pendant la Révolution de 1917. L'expansion et l'évolution de la vodka dans le monde sont le fait de quelques personnages clés, à commencer par Vladimir Smirnov, connu plus tard sous le nom de Smirnoff, qui a quitté la Russie pour créer une petite distillerie en France. 

En 1920, les États-Unis introduisent la prohibition, obligeant de nombreux barmen à se rendre en Europe. C'est ainsi qu'ils découvrent ce spiritueux inconnu de l'autre côté de l'Atlantique.

La vodka a commencé à prendre son essor dans les années 1950, suite à l'acquisition des droits de distribution de la vodka Smirnoff. Par la suite, le marché américain a vu naître de nombreuses autres marques comme Grey Goose, qui a changé la perception de la vodka : du spiritueux bon marché, on en a fait un spiritueux de luxe composé d'ingrédients de qualité supérieure. 

Et en France ? 

Selon une étude, la vodka représenterait environ 10% des boissons distillées en France. Alcool festif généralement associé au monde de la nuit, la vodka française a une réputation haut de gamme partout dans le monde.

Ses qualités organoleptiques étant intimement liées à sa matière première distillée, la vodka est ainsi un produit de terroir ! Retrouvez nos vodkas françaises et leurs typicités ici.